Découvrir gratuitement 
Connectez-vous !
...et accédez à tous les contenus
OK
> Mot de passe oublié
Prochaine manisfestation
Colloque de l'Emballage Souple
Du 15 janvier au 15 janvier 2014
Paris - Hôtel Intercontinental
www.etiqetpack.com
> Voir les autres manifestations
éditorial
C’est pas moi, c’est l’autre

Une équipe de chercheurs suisses a mené une étude insolite publiée dans la très sérieuse revue britannique Nature et citée dans Le Monde. Pour apprécier l'honnêteté intrinsèque des métiers, elle a isolé des échantillons de professionnels et les a fait jouer à « Pile ou Face » et recueillir eux-mêmes en toute discrétion les résultats de leurs tirages, sachant que les « Piles » leur rapportaient 100 euros et les « Faces » leur coûtaient 100 euros. Toutes les professions étudiées ont donné des tirages à peu près équilibrés avec 51 % de « Piles » et 49 % de « Faces ». Une seule a été très chanceuse et a atteint une réussite de 58 % de « Piles » et donc des gains de plusieurs centaines d'euros. Elle regroupait des salariés du secteur bancaire.
Les chercheurs en ont tiré le constat que la pression était si forte dans cette activité économique que la tentation de tricher finissait par l'emporter. Mais cette histoire édifiante ne s'arrête pas là. Interrogée sur ce sujet, une association professionnelle bancaire (britannique) a voulu dédouaner ses consorts d'une drôle de façon : elle a avancé que si l'étude suisse était étendue au personnel politique, les résultats seraient encore pires. Quand deux de ses piliers fondamentaux, à l'un nous confions notre argent, à l'autre nos destins, se réfugient derrière la malhonnêteté de l'autre, il y a, il me semble, pour paraphraser le Hamlet de Shakespeare, quelque chose de pourri dans notre société.

Lire la suite




CGV - Conditions d'utilisation   | © droits réservés - Pap'Argus
MP Médias 4 rue de la Chaussée 14600 Honfleur - Tél 02 31 98 82 65 - Fax 02 31 98 69 34